Weather Tech SportsCar Championship - IMSA 2017, 2018, 2019......

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Weather Tech SportsCar Championship - IMSA 2017, 2018, 2019......

Message  Johan le Jeu 30 Nov - 21:59

Oui, on dirait qu'il a voulu meubler...  

N'empêche, comme elle a été conçue par Joest, ils peuvent remporter les 24H de Daytona. Cool

_________________
avatar
Johan

Messages : 21161
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 29
Localisation : St Mitre les remparts (entre le circuit de Ledenon et celui du Paul Ricard)

Voir le profil de l'utilisateur http://models-cars.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Weather Tech SportsCar Championship - IMSA 2017, 2018, 2019......

Message  Johan le Mer 24 Jan - 20:51

Présentation des 24H de Daytona par Michelin.


_________________
avatar
Johan

Messages : 21161
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 29
Localisation : St Mitre les remparts (entre le circuit de Ledenon et celui du Paul Ricard)

Voir le profil de l'utilisateur http://models-cars.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Action Express Racing signe le doublé à Daytona

Message  Johan le Mar 30 Jan - 23:54



Après avoir été tout près de remporter les 24H de Daytona la saison passée, le Action Express Racing à cette fois-ci corrigé le tire puisque l’écurie américaine a placé ses deux Cadillac sur les deux plus hautes marches du podium. Felipe Albuquerque, Joao Barbosa et Christian Fittipaldi signent la troisième victoire du team sur le double tour d’horloge floridien, devant la voiture sœur pilotée par Felipe Nasr, Eric Curran, Mike Conway et Stuart Middleton. Pour rendre la victoire complète, la DPi-V.R n°5 a battu le record de distance de l’épreuve avec 4628 kms parcouru.

Le CORE Autosport débute sa carrière en LMP2 de la meilleure des façons, avec une troisième place finale qui vient récompenser une course très bien gérée par le team. Romain Dumas, Loïc Duval, Colin Braun et Jon Bennett auraient même pu espérer un meilleur résultat après les problèmes de surchauffe des deux Cadillac mais la dernière marche du podium est déjà un excellent résultat.

Plusieurs LMP2 suivent au classement avec la Ligier n°32 du United Autosport qui devancent un quadruplé Orcea avec le Jackie Chan DC Racing, les deux 07 du JDC-Miller Motorsports et le Performance Tech. Les neuvième et dixième places des Acura Penske ne représentent pas les performances des deux DPi qui ont fait mieux que se défendre face aux Cadillac et LMP2.

Les deux Mazda, les deux Nissan DPi et les Cadillac du Spirit of Daytona et Wayne Taylor Racing n’ont pas vu l’arrivée.

La polémique du week-end aura été la tenue très courte pour une course d’endurance, des pneus Continental en Prototype. Cette catégorie aura été touchée par de multiples crevaisons tout au long des 24H de course et Wayne taylor a même décidé de retirer son auto pour la sécurité de ses pilotes.



Le GTLM est connu pour offrir des courses très disputées jusqu’au drapeau à damier, quelque soit la durée de l’épreuve. Ces 24H de Daytona 2018 auront cependant été l’inverse puisque les deux Ford GT ont très vite pris les commandes sans laisser de chance aux autres GTLM de se battre pour la victoire. Cette année, c’est la n°67 qui l’emporte grâce à Scott Dixon, Ryan Briscoe et Richard Westbrook. Ces trois pilotes permettent au Chip Ganassi Racing de signer sa 200ème victoire. La n°66 termine à seulement 11s des vainqueurs et réalise donc le doublé pour l’équipe américaine.
Seules les Corvette auront pu donner un peu de change au Ford, sans grand succès. La n°3 de Magnussen, Garcia et Rockenfeller termine sur la dernière marche du podium à 2 tours. L’autre C7-R suit en quatrième position et la Ferrari du Risi Competizione complète le top 5 mais à 9 tours des vainqueurs. Les Porsche auront été en retrait tout comme les BMW qui elles, faisaient leur grand début en compétition.


Le GTD aura été très compétitif et les écarts à l’arrivée sont plutôt faibles. Pour cette édition 2018, c’est Lamborghini qui signe sa première victoire de son histoire, sur les 24H de Daytona. C’est la n°11, pilotée par Mirko Bortolotti, Franck Perera, Rik Breukers et Rolf Ineichen qui, après être partis du fond de grille, signe une victoire très importante. Très en verve pour ses débuts en DPi, Acura l’aura également été en GTD puisque la n°86 de Legge, Parente, Hindman et Allmendinger se classe deuxième de l’épreuve, 21s devant une autre Huracan, la n°48 du Paul Miller Racing.
Les autres marques suivent derrière avec la Mercedes du Riley Motorsports en quatrième position, la Ferrari du Scuderia Corsa cinquième, l’Audi du Magnus Racing sixième, la Lexus du 3GT Racing neuvième et la BMW du Turner Motorsport quatorzième.

Source : US Racing.com

_________________
avatar
Johan

Messages : 21161
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 29
Localisation : St Mitre les remparts (entre le circuit de Ledenon et celui du Paul Ricard)

Voir le profil de l'utilisateur http://models-cars.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

12h00 SEBRING ; IMSA – ESM et Lapierre triomphent

Message  BRUNO935K3 le Dim 18 Mar - 7:52

L'édition 2018 des 12 Heures de Sebring a vu s'imposer respectivement en Prototype, GTLM et GTD la Nissan Onroak DPi n°22 d'ESM, la Porsche n°911 et la Lamborghini du Paul Miller Racing. Trois Français goûtent aux joies de la victoire.




>> En deuxième partie d'épreuve, l'Acura ARX-07 n°6 a dû renoncer sur problème moteur alors que la Cadillac DPi-V.R n°5 a connu divers problèmes, découlant notamment des accrochages dans lesquels elle a été impliquée. Puis à 1h40 de l'arrivée, c'est la Cadillac DPi-V.R n°90 de Spirit of Daytona qui a vu espoirs s'envoler suite à une très violente sortie de piste de Tristan Vautier, qui s'en est sorti fort heureusement indemne.

Souveraine aujourd'hui, la Nissan Onroak DPi n°22 a contrôlé les débats, même si la Mazda RT24-P n°55 de Spencer Pigot-Jonathan Bomarito-Harry Tincknell a fait plusieurs apparitions prolongées en tête de la course (avant d'être exclue de la lutte lors d'un arrêt prolongé suite à un problème de démarreur à 39 minutes du terme) tout comme, dans une moindre mesure, la Cadillac n°31 de Mike Conway-Felipe Nasr-Eric Curran. Mais des relais impeccables de Nicolas Lapierre et Pipo Derani, bien épaulés par Johannes van Overbeek, ont finalement offert la victoire au Extreme Speed Motorsports, vainqueur ici-même il y a deux ans. Alors déjà de la partie, les deux derniers cités s'offrent leur second succès sur le tour d'horloge floridien, tout comme leur acolyte français, lauréat de l'édition 2011 sur une Peugeot 908 HDi FAP exploitée par Oreca.

Le podium est complété par les Cadillac n°10 et n°31, respectivement alignées par le Wayne Taylor Racing pour Jordan Taylor-Renger van der Zande-Ryan Hunter Reay et par Action Express pour Eric Curran-Mike Conway-Felipe Nasr. Suivent l'Oreca 07 n°54 du Core Autosport (Colin Braun-Jon Bennett-Romain Dumas) et la Ligier JS P217 n°32 du United Autosports (Phil Hanson-Ales Brundle-Paul di Resta. Deux autos ayant signé des prestations magnifiques, mais une LM P2 ne pouvait rien espérer cette année face aux DPi.



En GTLM, la bataille a fait rage entre les deux Porsche 911 RSR officielles, la Ferrari 488 GTE du Risi Competizione, la Ford GT n°67, la BMW M8 GTLM n°25 et la Corvette C7.R n°4, bien que légèrement en retrait en performance pure. Mais au final, c'est bien la 911 RSR officielle n°911 qui l'a emporté, grâce à son trio associant le Britannique Nick Tandy aux Français Frédéric Makowiecki et Patrick Pilet. Lors de la dernière salve de ravitaillement, la M8 GTLM de Sims-De Phillippi-Auberlen a été moins efficace et a laissé le bolide de Weissach s'échapper. Le triomphe de Porsche est complété par la troisième place de la n°912 de Gianmaria Bruni, Earl Bamber et Laurens Vanthoor. Dans le quinté de tête, suivent la Ford GT n°67 de Briscoe-Westbrook-Dixon et la Ferrari 488 GTE de Calado-Pier Guidi-Vilander.



Enfin, la catégorie GTD a vu triompher la Lamborghini Huracan GT3 n°48 du Paul Miller Racing. Le trio Sellers-Snow-Lewis a précédé sous le drapeau à damier la Ferrari 488 GT3 de la Scuderia Corsa confié à MacNeil-Balzan-Jeannette et la Mercedes-AMG GT3 n°33 du Riley Motorsports emmenée par l'association Keating-Bleekemolen-Stolz.

La prochaine manche de l'IMSA SportsCar Championship est prévue le 14 avril à Long Beach (Californie), mais sans les GTD, qui renoueront avec la compétition à Mid-Ohio, le 6 mai.

Source : Autohebdo.fr / Thibaut Villemant, à Sebring

_________________
Porsche 911 Forever and 935K3 is "The Beast" one !
avatar
BRUNO935K3
Admin

Messages : 49166
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 58
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://auto-passions.forum-actif.eu/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Weather Tech SportsCar Championship - IMSA 2017, 2018, 2019......

Message  Johan le Dim 18 Mar - 16:21

Mince, j'ai raté la course cette année. elle devait être passionnante.

En plus, Nissan a gagné même s'ils ne sont "que" motoristes. Cela permet de faire un peu oublier leur échec qu'ils ont pu avoir au Mans 2015. Cool

_________________
avatar
Johan

Messages : 21161
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 29
Localisation : St Mitre les remparts (entre le circuit de Ledenon et celui du Paul Ricard)

Voir le profil de l'utilisateur http://models-cars.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Weather Tech SportsCar Championship - IMSA 2017, 2018, 2019......

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum